Valorisation agricole de boues

Valorisation agricole de boues

 

Les boues d’épuration sont composées essentiellement d’eau, de matière organique et de matières minérales. L’effet de ces composants est très différent selon le milieu qui les reçoit :

  • Polluant lorsqu’ils viennent perturber l’équilibre d’un cours d’eau ou d’un sol qui est incapable de les digérer
  • Fertilisant si on les incorpore au sol, en quantité et en qualité appropriées car ils constituent alors des ressources nutritionnelles pour les cultures.

Les microorganismes qui abondent dans le sol se nourrissent des matières organiques apportées par les boues. De ce fait, ils transforment une partie en éléments minéraux disponibles pour les plantes. Une autre partie, plus ou moins importante selon le type de boues est incorporée au sol et contribue à l’entretien d’une structure favorable au développement des racines.

 L’épandage agricole des boues de station d’épuration ou de lagunes est donc doublement utile :

  • Il apporte à l’agriculteur des moyens efficaces et la plupart du temps gratuits pour entretenir la fertilité de sa terre et pour nourrir ses cultures
  • Il permet de compléter le travail d’épuration des stations en digérant la matière organique et en détruisant les micro-organismes pathogènes contenus dans les boues : le sol est en effet un milieu très défavorable à ces micro-organismes, assez rapidement détruits par le soleil et la concurrence des autres micro-organismes naturellement présents dans le sol.

La prestation que nous proposons  consiste à :

  • Connaître la quantité de boues à évacuer
  • Connaître la qualité des boues à curer (dans le cas de lagunes)
  • S’assurer de la faisabilité de l’épandage des boues
  • Fournir au maître d’ouvrage toutes les informations nécessaires à la constitution du dossier de valorisation agricole issues de la station d’épuration. Ceci comprend notamment la recherche de surfaces d’épandage nécessaires à la valorisation agricole des boues à évacuer et à préparer le dossier d’incidences au titre des articles L.214-1 à L.214-3 du code de l’environnement[1].
  • Réaliser un dossier de déclaration
  • L’étude peut comprendre l'enregistrement des données sous l’application SILLAGE.

Les phases d’étude sont les suivantes :

  • Réaliser la bathymétrie des bassins (dans le cas de lagunes)
  • Caractériser les boues à extraire (quantité, qualité)
  • Identifier les contraintes à la mise en œuvre de la valorisation agricole
  • Rechercher et définir un périmètre d’épandage des boues
  • Elaborer un plan d’épandage
  • Elaborer les conventions avec les preneurs de boues
  • Elaborer les documents réglementaires.

photos boues